Chuchotements

Chuchotements

Dehors, c’est la nuit noire

Les immeubles meurent doucement

La nuit se fond dans la peur

Et l’on entend que des chuchotements

Subtils éparpillés sur les rues

Et les trottoirs nus, dévêtus

Ces chuchotements nous envoûtent

Se collent à notre peau

Se fixent à notre voûte

Chuchoter quand on n’a rien à dire

C’est comme revivre quand on a essayé de mourir

Sous le ciel aussi noir

Que les yeux de ma première bière

Je perds doucement le contrôle de ma vie noire

Remplie de clowns

Remplie de désespoir

Je dépose la bouteille noircie

Par la vie, par la nuit

Et je quitte le bar endormi

Avant de m’enfuir dans les ultimes minutes

De la nuit moite

De la noirceur humide

Avant d’entendre les chuchotements

Des fous, des passants

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s