Au suivant

La récente chute du pharaon égyptien, qui a suivi le départ précipité du coupeur de têtes marié à la coiffeuse de Tunis, marque le départ de cette roulette russe qui n’a de russe que le nom.  Ces dirigeants quittent le confort douillet de leurs palais, il est vrai, mais ces départs ne se font pas sans heurter leurs populations.  Ces départs précipités et qui ont pris de moins en moins de temps (27 jours pour le chef de l’état tunisien et 18 jours pour son homologue égyptien) ont emmené dans leur délicat sillage les populations de différents pays autour d’eux.  Que l’on pense aux rues d’Alger, de Manama ou de Sanaa couvertes de manifestants qui énumèrent leurs multiples demandes aux oreilles internationales et qui, dans la plupart des cas, vivent sous la menace de la part des policiers  ou des partisans du pouvoir.  Je me permets ici l’insertion d’une citation d’un homme de grande taille que certains considèrent comme un grand homme: Bachir Gemayel.  Il a dit, dans un discours datant du 8 septembre 1982, une semaine avant sa mort: “Dites la vérité même si cette dernière peut sembler être difficile à dire.” (la traduction est de l’auteur).  La vérité, qui a longtemps été considérée comme une utopie dans ce monde fermé qu’est l’univers politique, devient de plus en plus le cheval de bataille des populations de cette région.  Maintenant que deux dictateurs ont quitté leurs capitales pour des destinations plus ou moins loin, les populations ne peuvent pas s’empêcher de se demander quel sera le prochain dictateur à garnir la liste grandissante des ex-dictateurs déchus.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s