Délicate fragilité

Elle est assise sur le sol

Fragile comme le vent

Se brisant doucement sur un parasol

Protégeant tant bien que mal un enfant

Une ligne rouge écarlate

Se dessine sur sa nuque délicate

Alors que ses yeux de noisette

Se referment tranquilement

Pour une éternité qui s’est arrêtée

Ses bras et ses pieds en croix

Attendant un homme qui ne viendra plus

Se dandiner dans l’aurée d’un autre bois

Ou danser dans l’ondée douce et nue

Soudain, il lui sussure des mots doux

Tombés dans l’oreille d’une sourde

Une autre victime inconnue

D’une guerre incomprise

Que l’humain se livre sans vouloir lâcher prise.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s