Soleil d’Orient

Sur les plaines désertiques

De la péninsule arabique

Des hommes prient dans le désert

À l’abri des tempêtes arides

D’un hiver désertique

Alors que dans le ciel

Une tempête rouge se lève

Comme pour signer une trêve

Après une nuit sans rêve

Durant laquelle le ciel était vide

Comme une toile noire métallique

Qui se dessine avec la main électrique

D’un peintre excentrique

Le soleil d’Orient, d’Orient

Se lève sur de nombreux gens

Qui ne se doutent pas du temps

Soleil d’Orient, d’Orient

Soleil de nos familles dispersées

Au gré des quatre vents

Soleil qui se pose comme un voile léger

Sur les collines arides, enneigées

De la péninsule arabique

Les fleuves se dandinent doucement

Comme une petite ondine anodine

Qui suit le courant de l’eau

L’eau qui traverse le soleil d’Orient.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s